Les Évangiles ne nous disent-ils pas clairement que Jésus ressuscita « le premier jour de la semaine »? Ce fait ne constitue-t-il pas une raison valable pour observer le Dimanche, en honneur de la résurrection du Christ?

Oui, les Évangiles nous disent clairement que Jésus ressuscita le premier jour de la semaine (Mt 28:1; Mc 16:2, 9; Lc 24:1; Jn 20:1, 19). Cependant, ce fait ne constitue pas une raison valable pour observer le Dimanche en mémoire de la résurrection du Christ, pour la simple raison que le Nouveau Testament indique nulle part que le jour de la résurrection du Christ, doit être commémoré par un Dimanche hebdomadaire ou un Dimanche annuel de fête de Pâques.

Si ce raisonnement était correct, nous devrions alors aussi observer le vendredi comme un commémoratif de la mort expiatoire du Christ, puisque l’Évangile nous dit clairement que Jésus fut crucifié « le jour de la préparation, c’est-à-dire, la veille du Sabbat » (Mc 15:42; Lc 23:54; Jn 19:14, 31, 42). Mais la vérité sur ce sujet, est que le Nouveau Testament ne donne pas d’indication concernant une célébration hebdomadaire ou annuelle, de la mort et de la résurrection du Christ.

Le silence du Nouveau Testament sur ce sujet est vraiment très important, car la plus part de ses livres furent écrits plusieurs années après la mort et la résurrection du Christ. Si le Christ ou les apôtres avaient imposé l’observance du Dimanche comme un commémoratif de la résurrection, alors nous trouverions dans le Nouveau Testament quelques indices d’un tel commandement et de son observance. Au lieu, nous ne trouvons aucune trace d’un commandement concernant la célébration de la résurrection sur un Dimanche hebdomadaire ou annuel de Pâques, et même pas de référence où le Dimanche est appelé « le jour de la résurrection » jusqu’au quatrième siècle. La raison évidente, c’est que dans les tout premiers siècles, le Dimanche ne fut pas vu en tant que mémorial hebdomadaire de la résurrection.