Comment un pasteur, peut-il se reposer dans le Seigneur quand son fardeau est plus grand le Sabbat, que les autres jours?

Rôle spécial.

Il nen est pas question que, pour le pasteur qui secoure sa congrégation, le Sabbat peut être le jour le plus épuisant de la semaine. Ainsi, dans un sens, les pasteurs n’observent pas l’aspect de « repos » du commandement du Sabbat. Jésus reconnaît ce fait quand il dit que « le jour du sabbat, dans le temple, les prêtres profanent le sabbat sans être en faute? » (Mt 12:5)

Le Sabbat, le fardeau des prêtres était intensifié, puisqu’il y avait des sacrifices supplémentaires qui étaient prescrits pour ce jour (Nb 28:9-10; Lv 24:8-9). Cependant, bien que les prêtres travaillassent plus le Sabbat, le Christ dit qu’ils étaient « sans… faute » (Mt 12:5). La raison n’est pas parce qu’ils prenaient un jour de congé à un autre temps, durant la semaine. Il n’y avait pas de telle provision prévue dans l’Ancien Testament. Plutôt, la raison doit être trouvée dans le rôle et le ministère spécial, rédempteur accompli par les prêtres, le Sabbat.

Travail rédempteur.

L’intensification du ministère des prêtres au temple, le Sabbat (4 agneaux étaient sacrifiés au lieu de 2— Nb 28:8-9) pointait à la disposition spéciale au pardon et au salut, que Dieu offrait au peuple ce jour, par les prêtres. Ainsi, par le ministère des prêtres, le Sabbat, le peuple pouvait faire l’expérience du repos par le pardon, et le salut de Dieu.

Comme les prêtres d’autrefois, aujourd’hui les pasteurs sont appelés, le Sabbat, à intensifier leur ministère rédempteur au profit du peuple de Dieu. Bien que ceci puisse les priver de la relaxation physique fournie par le Sabbat, cela rafraîchira leurs âmes avec la satisfaction paisible qui vient de pourvoir aux besoins spirituels et physiques des autres.

Le repos de service.

Il est important de se souvenir que le Sauveur passa le Sabbat non pas en se reposant dans un isolement splendide, mais en étant engagé activement, en offrant un service vivant et affectueux aux besoins humains. L’enseignement et l’exemple du Sauveur suggèrent que le repos dans le Seigneur le Sabbat soit accompli, non pas seulement en se reposant physiquement, mais aussi en agissant d’une façon rédemptrice dans l’intérêt des autres.

Le Sabbat est lié à la création (Ex 20:11) et à la Rédemption (Dt 5:15; Hé 4:9). En interrompant nos activités séculières, nous nous souvenons du Dieu-Créateur, et en agissant miséricordieusement envers les autres le Sabbat, nous imitons le Dieu-Rédempteur, qui travaille le Sabbat dans l’intérêt de ses créatures (Jn 5:17). Le pasteur est, dans un sens spécial, appelé à travailler d’une façon rédemptrice, le Sabbat. Ce travail peut le priver du repos physique (qu’il peut prendre un autre jour), mais l’enrichira et le renouvellera, avec la satisfaction paisible d’avoir servi le peuple de Dieu.